Urnes funéraires / Direct monuments funéraires

 Urnes funéraires

Lorsqu’il est décidé une crémation pour un défunt, ses cendres sont habituellement recueillies dans un réceptacle prévu à cet effet, c’est l’urne funéraire.

Mais comment est-elle encadrée légalement ? Quelles sont les possibles options pour une urne funéraire ?

Qu’est-ce qu’une urne funéraire ?

Comment choisir une urne funéraire ?

Une urne funéraire, aussi appelée urne cinéraire, sert à recueillir les cendres d’un défunt. Cette urne peut ensuite être placée dans une sépulture, que ce soit une tombe classique, un colombarium, un caveau ou une cavurne. Les cendres peuvent, enfin, selon le vœu de la famille proche, être dispersées.

 

Il importe que l’urne funéraire corresponde aux derniers vœux du défunt et de la famille. À l’instar d’un cercueil, il existe un grand choix d’urnes funéraires, réalisées dans des matériaux variés. Il est aussi possible de personnaliser une urne cinéraire pour lui rendre un hommage plus personnel, plus spécifique.

Un cadre légal à respecter pour les urnes funéraires

L’utilisation d’une urne funéraire est à manier avec précaution, respect et dignité.

Dans le cadre de la législation, la loi du 19 décembre 2008 a donné le statut de « corps » aux cendres. Concrètement, aux yeux de la loi, dans une urne, il y a donc une personne.

 

L’urne est un objet décoratif qui est au libre choix de la famille de s’en procurer une auprès d’une entreprise spécialisée ou d’en fournir une par elle-même au crématorium.

 

Légalement, une urne funéraire possède une plaque sur laquelle sont gravés les noms et prénoms du défunt, ses dates de naissance et de mort. Le lieu du crématorium peut aussi être inscrit dessus.

 

Il n’existe pas de règle légale ni de modèle type pour une urne funéraire.

Toutefois, il faut prendre en compte le poids du défunt. Une urne de 2,5 l peut contenir les cendres d’une personne de 75 kg, mais il faudra un modèle de 3 l pour une personne pesant 90 kg.

 

Enfin, l’urne funéraire est remise à la personne ayant organisé les obsèques une fois la crémation faite.

L’avenir de l’urne funéraire

Pourquoi une urne funéraire ? 

Le choix et le transport d’une urne funéraire ne se font pas au hasard. Ils dépendent de la destination finale des cendres.

  • Si l’on décide que l’urne sera scellée à un monument funéraire, il importe qu’elle soit conçue avec des matériaux résistants aux aléas climatiques comme le marbre, la céramique ou la porcelaine. L’aspect esthétique est alors important.

  • Si les cendres sont dispersées en mer, l’urne est composée de matériaux biodégradables (sel, carton, sable)

  • Si les cendres sont dispersées dans un jardin du souvenir, l’urne n’est alors qu’un réceptacle temporaire. Mieux vaut choisir un modèle simple.

  • Si l’urne est mise en terre ou dans un colombarium.

L’urne cinéraire bio

La plupart du temps, les urnes funéraires sont mises en terre. On utilise alors des matériaux résistants comme le métal, le marbre, le verre et parfois le bois. Ce dernier choix permet de rendre les cendres à la terre. Il vous est possible aussi d’opter pour un modèle entièrement biodégradable.  L’occasion de donner une seconde vie à un être disparu en utilisant ses cendres pour faire pousser un arbre.